الجزائر من الداخل

Important et Urgent …Le scénario monté de toutes pièces

déclaration

En réponse à l’article sans fondements d’Algérie Part du 30/11/2020 paru sur facebook contre lequel nous apportons les éclaircissements suivants :

Les informations mensongères diffusées soi-disant provenir de source concordante émanent en réalité de MEDRAR KARIM binational recherché par la justice algérienne tribunaux de Chéraga et de Kolea dont 02 mandats d’arrêts nationaux sont émis contre lui.

En Algérie durant l’année 2013 l’intéressé naturalisé français a quitté le payé après avoir laissé une importante ardoise avec le fisc de la wilaya de Tipaza pour fraude et évasion fiscale qui lui a valu à l’époque un séjour à la prison de Hadjout.

En France où il est installé, il vit à la charge des caisses sociales de l’état et du contribuable français.

Il nourrit une revanche acharnée contre HAFSI BOUALEM à cause d’un différend financier qui les opposait réglé par le tribunal pénal de Chéraga ou MEDRAR KARIM fut condamné à la prison ferme assorti d’un mandat d’arrêt.

Pour un simple rappel des faits et dans le but de découvrir qui est MEDRAR KARIM, ce dernier est l’un des « lieutenants » les plus actif en France de l’opposant RACHD NEGGAZ candidat à la candidature de la présidence de la république actuellement détenu en Algérie pour atteintes aux symboles nationaux et à la stabilité du pays.

Lors des dernières élections MEDRAR KARIM bloquait l’accès du consulat général de paris et empêchait les citoyens de la communauté algérienne d’accomplir leur droit de vote sous la violence et la menace.

MEDRAR KARIM est également l’ami d’enfance et aussi complice de BELLAH MOHAMED responsable de la délégation AIR ALGERIE à l’aéroport de PARIS.

Ces agissements avec MEDRAR KARIM lui ont valu un rapatriement en Algérie suivi d’une admission à la retraite.

Contre MOHAMED BELLAH une plainte pénale est déposée pour prise illégale de photos des infrastructures et des pensionnaires de l’hôtel NORMANDIE BEACH sans aucune autorisation préalable.

Des témoins occulaires l’ont identifié le 26/11/2020 à 14h :10 entrain de filmer le bâtiment.

La plaque minéralogique du véhicule qui lui a servi de moyen de transport à palm Beach a été relevé par des personnes crédibles et concordantes.

Le quatuor ainsi composé MEDRAR KARIM, RACHD NEGGAZ, MOHAMED BELLAH ET ABDOU SEMMAR tous des ennemis invétérés du pouvoir en Algérie sont également des revenchards innés n’ayant aucun sens de la morale ni de l’humilité.

Le groupe constitué en association de malfaiteurs exerce sur la toile et les réseaux sociaux pression, chantage, et propagande.

Pour des motifs semblables et dans un passé très proche ABDOU SEMMAR a connu le pénitencier en Algérie.

Pour revenir au fonctionnement de l’hôtel : l’établissement exerce dans la légalité totale et dans le strict respect de la loi depuis plus de vingt ans, il est détenteur d’un agrément d’exploitation délivré par les services du tourisme compétents de la wilaya d’Alger.

Le réseau de prostitution dont l’article diffamatoire fait allusion n’est que pure affabulation.

A l’instar de tous les hôtels à Palm Beach le protocole sanitaire contre la pandémie du COVID19 est scrupuleusement respecté.

Au sujet de la gendarmerie nationale, ce corps d’élite de la république est en permanence au service de la société et du citoyen en général mérite de notre part le plus grand respect ainsi que notre entière reconnaissance.

Nul n’a le droit d’apporter des accusations fallacieuses et outrageantes à son encontre. Mr HAFSI BOUALEM réside à l’étranger depuis le début de l’année 2017, il n’a aucune relation avec quelque autorité que ce soit en Algérie.

L’établissement hôtelier est dirigé par un gérant ordonnateur nommé par les actionnaires propriétaires de l’hôtel en 2017suivant un acte de désignation légalement constitué.

La SARL NORMANDIE BEACH est à jour de tous ses paiements d’impôts avec les services fiscaux ainsi que les différends organismes sociaux.

Comble de l’ironie, 03 SARL cités dans l’article financent « le train de vie »de HAFSI BOUALEM encore un autre mensonge invraisemblable à rajouter à l’actif d’Algérie Part.

Les SARL incriminées sont en cessation d’activité depuis l’année 2015.

Il ressort bien entendu qu’il s’agit d’une manière délibérée et volontaire de nuire à la personne de HAFSI BOUALEM et à la réputation de l’activité hôtelière de l’établissement.

Le média Algérie Part rapporte des faits non réels dignes de la science fiction ou d’un feuilleton de série télévisée.

La SARL NORMANDIE BEACH se réserve le droit des suites à donner à cette affaire par le recours aux instances

.judicaires algériennes et même aux juridictions françaises le cas échéant.

 

 

 

 

.

اظهر المزيد

مقالات ذات صلة

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.

إغلاق
إغلاق